top of page
  • Roseline Pendule

Pourquoi faire un Bullet Journal ?

Cela m'est apparu comme une révélation et sera un test. Il y a quelques jours, j'observais les notes éparses sur mon bureau. Je m'intéresse à plusieurs sujets en même temps, je mène différents projets professionnels et personnels en parallèle, je gribouille partout, tout le temps. De plus, avec le temps, j'ai acté que tout écrire était la solution qui me convenait car, même si la pensée semble importante au moment où elle surgit, elle s'évapore toujours. Donc, je me suis dit que je n'avais qu'à tout rassembler dans un unique carnet. Ce ne serait peut-être pas parfait mais toujours mieux que la spéléologie de bouts de papier. Et là, tilt !, le Bullet Journal !

Commencer son bullet journal

Qu'est-ce qu'un Bullet Journal ?


Ce concept est désormais très connu. C'est une méthode d'agenda, d'organisation, créée par le designer new-yorkais Ryder Carroll afin d'organiser sa vie et sa pensée. Malgré cette phrase accrocheuse et les multiples publications parues depuis des années sur les réseaux, je ne me suis jamais attardée sur la question. Pour un motif simple : j'ai déjà à peine le temps de tenir mon agenda classique, alors où trouver le temps pour créer un Bujo ?


Car le Bullet journal a cette particularité de s'adapter à chaque personnalité. Il suffit d'un carnet et d'un stylo mais l'envie est grande de le décorer, de créer plusieurs collections c'est-à-dire des catégories pour les thèmes qui reviennent souvent dans nos semaines, nos mois. Bref, c'est un outil qui peut se révéler très créatif. Et, contre toute attente, c'est l'argument qui m'a fait craqué. Je cherchais une activité créative indépendante de mon travail d'écriture. Avec le frein récurrent du manque de temps. Avec le Bullet journal, je peux avoir cette activité de dessin, collage, création en tous genres ET l'excuse que c'est mon outil d'organisation, de réflexion donc que ce temps employé est UTILE. J'ai donc décidé de me lancer, sans attente, pour voir si je vais adopter un Bujo de manière pérenne. Depuis, j'ai trouvé plein d'autres arguments qui répondent à la question pourquoi faire un bullet journal !

Bullet journal juillet

S'organiser avec un Bullet Journal


Que mettre dans son Bullet Journal ?


Clairement, c'est le but premier de ce carnet. On peut tout regrouper au même endroit. Grâce à un Index qui occupe les premières pages du Journal, on retrouve les pages calendrier, les notes de travail, les listes de choses à faire... Il n'y a qu'à numéroter les pages au fur et à mesure et reporter les numéros dans l'Index. Résultat, si j'ai une idée de repas et ensuite une to do list à faire pour la rentrée, je note, j'indexe et je ne m'embête pas à multiplier les supports, les affichages, les "mais où j'ai noté ça ? "


Un agenda adaptable


Dans la mesure où je suis en phase de test du Bullet Journal et que je le considère comme une zone d'expérimentation personnelle, je ne peux qu'approuver son adaptabilité. Comme c'est à moi de tracer les calendriers mensuels et hebdomadaires, je choisis la place dont je pense avoir besoin suivant les périodes. Je peux changer mes priorités d'un mois sur l'autre.

Les collections et les trackers pour suivre mes objectifs évoluent également au gré de mes envies et de mes besoins. Je ne suis pas limiter par un espace "notes" entouré des jours d'un agenda classique. Il souffle un vent de liberté dans ce carnet. Forcément, cela me plaît !


Se motiver avec un Bullet journal


Je découvre aussi les petits outils souvent intégrés dans un Bujo dont les fameux trackers. ces grilles de suivi permettent de cocher chaque but atteint de manière journalière, hebdomadaire, mensuelle ou annuelle. C'est tout bête mais le fait de les avoir sous les yeux, de les décorer, d'avoir à cocher la case quand c'est fait peut faciliter la motivation.

J'ai opté pour des suivis quotidiens concernant mon activité physique naissante, je compte intégrer prochainement une collection pour les expositions que je veux aller voir, je peux cocher tout ce que je fais dans une journée alors que j'ai toujours peur de ne pas en faire assez... Comme l'a voulu son créateur, le Bullet journal peut vraiment allier organisation et bien-être.

Bullet journal créatif

Bullet Journal pour le bien-être


Un journal créatif


Peu encombrant, le carnet se prête à de multiples activités créatives. Pour l'instant, je dessine un peu, je trouve ça moche, je change de dessin sur la page suivante. C'est un terrain d'exploration et ça fait un bien fou. Tout comme le coloriage d'ailleurs que je pratiquais plus du tout. La première fois que j'ai repris mes crayons, j'ai littéralement senti mon pouls ralentir. On se concentre sur ce que l'on fait tout en revoyant les moments passés ou présents ou à venir.


Se connaître avec le Bujo


Ces projections dans l'avenir ou la mise en valeur des souvenirs apportent une valeur ajoutée au Bullet journal. Peu à peu, on peut revoir ses priorités de vie et feuilleter les bons moments qui font sourire. Il est facile d'y intégrer une liste de gratitude. Moi, je l'ai mise sur ma page hebdomadaire. Comme il fallait que je décide de l'espace alloué, je vais m'obliger à remplir six choses agréables par semaine. Je les trouverai, c'est certain. J'aime les tout petits bonheurs qui font la vie. Malgré tout, il arrive que l'on oublie d'y prêter l'attention qu'ils méritent. C'est une démarche que l'on retrouve dans le développement personnel. Moi, je l'apprécie dans mon tout premier Bujo.


Pourquoi essayer le Bullet Journal ?


Comme je le disais, je n'en suis qu'au début de l'essai. On verra bien ce que cela donne dans le temps. Pour l'instant, j'y prends du plaisir et c'est déjà beaucoup. En plus, faire un Bujo est une excellent excuse pour avoir BESOIN de papeterie : de jolis carnets, des autocollants, des feutres, des images, des papiers créatifs... De petits plaisirs, pas forcément onéreux et qui sont UTILES ! ;-)


Et vous, êtes-vous adepte du Bujo ?







Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page