Winterhouse de Ben Guterson

August 14, 2019

Une jeune héroïne sympathique, un décor charmant, un mystère à résoudre, tels sont les ingrédients de ce premier roman illustré aux éditions Albin Michel.

 

Elizabeth, dix ans, vit avec son oncle et sa tante dans un climat de pauvreté. D'une étrange façon, les deux adultes quittent la maison pour les vacances de Noël et envoient notre malheureuse héroïne dans un hôtel parce qu'ils refusent de la laisser seule chez eux.

 

Dépitée, notre demoiselle voyage jusque dans une région reculée et découvre ce qu'est Winterhouse : un hôtel familial magnifique où la magie croise un secret de famille, le tout ponctué par de succulentes énigmes, des anagrammes et des échelles de mots.

 

Voilà ce qui m'a interpelée dans ce livre. D'ordinaire, les héros orphelins sont nombreux et soit ils vivent un calvaire soit, c'est pire que ça. Ici, pas de récit triste à outrance. On comprend très bien qu'Elizabeth déteste la vie chez ses oncle et tante mais l'action démarre suffisamment vite pour que l'on ne s'appesantisse pas là-dessus.

La surprise continue lorsque nous découvrons son lieu de vacances. On aurait envie d'y aller !

Ensuite, l'histoire permet de rencontrer un autre jeune personnage masculin. Et là aussi, j'avoue que le traitement qu'en a fait l'auteur dépasse les clichés. Pas d'effusion ou de complicité tacite qui tombe du ciel entre les deux enfants. Ils ont des caractères différents et cela contribuera à leurs évolutions même si les frictions, les retenues, la timidité sont bien là.

 

Bref, une lecture agréable quand on a envie de jolies histoires et de quelques petites émotions car notre héroïne entêtée aime se jeter dans la gueule du loup. Et puis, Elizabeth adore lire donc les références littéraires pointent leur nez régulièrement et ça, je ne peux qu'approuver ! 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload