La discipline du créatif

January 22, 2019

Il y a encore peu de temps, j'aurais souri face à ces mots accolés : discipline et créatif. Pas que j'imagine les créatifs comme des individus complètement survoltés qui vivent dans un désordre interne et externe. J'ai bien trop d'estime pour les personnes créatives et suffisamment d'expérience du flux créatif pour ne pas m'embourber dans ces visions chimériques.

 

En revanche, que je me sente intrinsèquement concernée par ces mots me semble encore étonnant. Je savoure chaque seconde du processus créatif mais, côté discipline, il fallait bien avouer que le chemin à parcourir était long, semé d'embûches, inhospitalier avec quelques bouts de verre dans les creux et des orties saillantes sur les bords.

 

Puis, la lumière jaillit ! Pas au bout du chemin. Mais dans ma tête, dans mon corps.

 

J'ai enfin intégré la nécessité de la structure organisationnelle, le réflexe cadré d'ordonnancement, le plaisir du classement frénétique. M'aurait-on lobotomisée en douce ?

 

Point du tout.

Car il faut discerner deux choses : créer et c'est tout, comme un loisir qui peut être important et nécessaire dans lequel l'aboutissement est satisfaisant mais le processus en lui-même primordial. Ou créer et devoir aller jusqu'au bout quoiqu'il en coûte parce que c'est son métier, parce que le projet est attendu par quelqu'un, parce qu'il répond à un engagement et dans ce cas, la discipline devient vite essentielle.

 

Après la joyeuse phase de la bulle créative, de brainstorming, on peut naviguer entre les différentes idées, commencer, hésiter, revenir en arrière, ou sélectionner une idée et savoir pourquoi on a choisi celle-là ce qui évite les retours en arrière afin d'avancer en ligne (presque) droite vers la réalisation donc les étapes sont faciles à enchaîner, la structure est limpide à suivre et il n'y a plus qu'à produire. C'est un peu poussif dit comme ça, moins glamour c'est sûr. Mais plus productif et donc plus satisfaisant. 

 

Il est bien connu que nos réalisations concrètes quelque soit notre âge, influencent notre estime de soi donc autant copiner avec le processus créatif pour se faire du bien !

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload